Les Tréteaux du Parvis continuent sur leur lancée en exploitant au maximum le travail immense exigé pour le montage de Conversation Sinfonietta. Ils présentent ce «petit bijou d’humour et de dérision» dans le cadre de diverses manifestations, dont les principales sont la Promotion civique, l’inauguration des nouveaux locaux de l’Ecole de Théâtre de Martigny (le 28 janvier), le 71e Congrès annuel de la Fédération suisse des sociétés théâtrales d’amateur (FSSTA) qui tient ses assises à l’Université de Lausanne, et qui accueille notre Troupe le 14 mai à la Grange de Dorigny et le Festival de théâtre de Bulle (le 24 mai). La durée et l’infrastructure simple de Conversation Sinfonietta donnent à cette pièce l’avantage de pouvoir être présentée en spectacle-apéritif à de multiples occasions, dans des cadres très différents et pour des publics fort variés, ceci jusqu’au 9 décembre.

Au printemps, la Troupe reprend George Dandin à St-Maurice et en tournée. On retrouve ainsi la pièce de Molière par exemple le 6 mai au Mini-Festival de théâtre amateur orgnisé par La Tarentule de Saint-Aubin et le 21 mai dans le cadre du Festival de Théâtre marquant le 50e anniversaire des Compagnons du Coteau, d’Yvorne.

Cette année est aussi marquée par notre deuxième participation au Carnaval agaunois. Pour le cortège du 26 février, Les Tréteaux du Parvis choisissent de constituer un groupe costumé en «pellicules cinématographiques», entourant un énorme gâteau d’anniversaire, pour commémorer les cent ans du cinéma.