L’année commence par la participation de la Troupe au Carna agaunois. Il faut dire que l’une de ses membres, Arlette Pochon, est choisie comme princesse de Carnaval et que, sous le nom d’«Alerte cosmique comique IX» elle règne cinq jours durant sur St-Moss.

Les Tréteaux du Parvis présentent de mai à juin une comédie anglaise de Robert Harling, adaptée en français par Michèle Laroque et Claire Nadeau, Coiffure pour Dames. La mise en scène est assurée par Michel Rey-Bellet qui, pour raison de santé, doit se faire remplacer, à quinze jours de la Première, par Arlette Pochon. L’enjeu de la pièce est délicat et les six actrices doivent jouer tout en nuances, car l’humour des premières scènes se dégrade lentement pour aboutir à une fin tragique. Il faut également signaler l’effort particulier demandé à l’équipe chargé de la conception et de la construction du décor. En effet il s’agit de monter sur la scène un salon de coiffure fonctionnel avec mobilier, arrivée d’eau pour la réalisation des shampoings, véritables sèche-cheveux ainsi que tous les accessoires indispensables à une belle mise en plis. Les représentations ont lieu de mai à juin, d’abord à St-Maurice, puis en tournée avant de revenir pour les dernières au Roxy. La pièce rend bien l’atmosphère d’un salon de coiffure avec ses potins et ses rapports souvent ambigus entre clientes et coiffeuses. Tout cela fait le bonheur du public et le succès de chaque représentation.

Dans le cadre de sa tournée, la Troupe répond à l’invitation du Groupe scout de St-Maurice qui, à l’occasion de son 75e anniversaire, souhaite intégrer une représentation théâtrale dans son programme. Ainsi, pour la première fois, nous nous produisons sous cantine le 16 mai.