Après une année 2004 palpitante marquée par les nombreuses manifestations inscrites au programme de leurs 20 ans, Les Tréteaux du Parvis ne s’accordent pas le temps de reprendre leur souffle puisque les répétitions de la 4ème Revue agaunoise commencent le 4 janvier. L’AG annuelle du 24 janvier nous permet d’accueillir officiellement 3 nouveaux membres : Anne-Lise Clerc, Chloé Barman et Philippe Besse. Après de nombreuses années de dévouement, Sandrine Pochon, Emmanuelle Es-Borrat et Michel Rey-Bellet se retirent du Comité.

La Troupe décerne à Michel, membre fondateur, le titre de membre d’honneur pour ses 15 ans de Comité dont 8 ans à la présidence de la troupe et 7 ans comme responsable des Relations publiques. Il est remplacé à ce poste par Pierre Allet. Le Comité sera donc désormais composé de Guy-François Panchard (président), Joëlle Lavanchy (secrétaire), Pierre-Benoît Veuthey (caissier), Pierre Allet (relations publiques), André Gross (décors) et Stéphanie Sarrasin (membre). Le principal défi de ce début d’année est la Revue dont les répétitions sont concentrées sur moins de 8 semaines. Il faut donc travailler vite et bien. Les textes proposés par Pierre-Benoît, Fred, Pierre et Pierre-Yves Robatel (un petit nouveau qui promet) sont DDD, denses, drôles et difficiles. Le 25 février, c’est quasi à genoux que les 12 acteurs-chanteurs-danseuses lancent le coup d’envoi de Attention, ça tire (personne sans cible s’abstenir). Le succès est une nouvelle fois au rendez-vous. Les spectateurs se pressent pour inonder le Roxy de leurs larmes … de rire. 5 supplémentaires sont ajoutées aux 8 représentations programmées. Il faut bien dire que les 4 auteurs n’ont pas craint de se brûler les ailes en s’attaquant entre autres à des sujets aussi chauds que Carna, la fusion avec Lavey ou la nouvelle garderie, le tout bien serré par un fil rouge ciblé sur la police municipale et son nouveau chef. A noter que le 26 février, à l’issue de la 2ème représentation, Jean-Paul Oberson, président de la Fédération Suisse de Théâtre amateur remet à Alicia,Pierre-Benoît et Michel, tous 3 membres fondateurs des TP, la médaille de membre d’honneur de la FSSTA récompensant 20 ans d’activité théâtrale.

Après cette période de 18 mois de bouillonnement continu et intensif, la troupe souffle un peu jusqu’en automne. Seul le souper annuel de la Troupe vient rompre cette trêve bienvenue. Il a lieu le 14 mai au Roxy et s’inscrit dans une soirée de soutien à la formation musicale dont fait partie Pelco, accompagnateur apprécié de plusieurs de nos spectacles. Les 3 et 4 septembre, la troupe propose à ses membres un intéressant cours de formation animé par Bernard Sartoretti. Ce cours réunit une dizaine de participants dans un chalet aux Giettes. Puis le 17 septembre, la plupart des membres de la société répondent à l’invitation de Sandrine, Fanny, Chloé et Loïc, les organisateurs d’une magnifique journée-sortie-rallye familiale.

Le 12 novembre, nous accueillons avec plaisir la troupe homonyme des Tréteaux du Parvis de Cossonay qui vient présenter au Roxy la comédie burlesque Le Noir te va si bien de Jean Marsan. Une belle prestation très apprécié par un public hélas clairsemé.

En fin d’année (fin novembre > mi-décembre), une collaboration particulière voit le jour entre l’Académie de Police de Savatan et la Troupe. L’école de police est à la recherche d’acteurs disposés à jouer des scènes semi-improvisées sur le thème de la violence conjugale pour tester les aptitudes des 40 aspirants policiers. 8 acteurs tentent cette expérience qui s’avère très rapidement passionnante et qui donne entièrement satisfaction aux responsables de la formation de l’Académie de Police. Rendez-vous est donc déjà pris pour les examens finaux de février 2006.